La Route des trésors

Carte-de-la-Route-des-trésorsKiosque forêt de Loches

Découvrez depuis le gîte, à travers la forêt de véritables petits  trésors  du  patrimoines.

1 – L’étang  du « Pas aux ânes » 
Petite légende
A la mort de sa femme, le cruel baron de Sennevières jeta son dévolu sur une jeune et jolie fille du village, Perrine. Il ordonna au père de Perrine de lui ccorder la main de la jeune fille. Or, la belle vivait une idylle secrète avec Pierre, le fils du cordonnier. Ne supportant pas d’être séparée de son aimé, Perrine préféra se jeter dans les eaux glacées de l’étang du Pas-aux-ânes ! Déchiré par la douleur, Pierre devint moine à la Chartreuse du Liget. Un soir de Noël alors qu’il priait en souvenir de sa bien-aimée près de l’étang, Pierre vit la silhouette brumeuse de Perrine flottant au-dessus de l’eau. Elle lui dit qu’elle apparaîtrait chaque nuit de Noël au même endroit. Depuis lors, Pierre honora ce rendez-vous annuel, jusqu’à une nuit où il ne rentra pas… Bien des années après, un braconnier raconta avoir vu deux silhouettes fantomatiques s’élevant au-dessus de l’étang. Cette histoire émut les habitants de la contrée et donna naissance à une tradition qui se perpétua jusqu’au début du XXème siècle : les jeunes mariés faisaient le jour de leur noces, le tour de l’étang du Pas-aux-ânes, pour se placer sous la protection «des gentils fiancés». Sennevières (XVIIIème siècle)

2- Le Kiosque
Le Kiosque fut construit en rondins de bois bruts et couvert de brande (bruyère à balais), matériau traditionnel pour la couverture des hangars dans la campagne tourangelle. C’était la copie conforme du « pavillon du bois » qui figura à l’exposition universelle de Paris en 1889, l’année de la construction de la Tour Eiffel. Aujourd’hui c’est la copie de la copie que vous pouvez découvrir près de l’étang du pas aux ânes, car le 12 mars 2006 l’ancien kiosque partit accidentellement en fumée… Il fût reconstruit par la commune de Sennevières à la grande joie des randonneurs, enfants, ramasseurs de champignons et amoureux qui peuvent de nouveaux si retrouver pour s’y abriter ou en faire leur cabane ou leur cocon au coeur de la belle forêt domaniale de Loches.

3 – La Chapelle du Liget
Il est possible de se rendre à la chapelle en suivant le sentier pédestre qui rejoint l’Étang du Pas aux Ânes.
Cette chapelle fut construite au milieu du 12ème siècle dans le style roman, et à 800m de la Chartreuse du Liget, fondée quelques décennies après. Sa forme circulaire très rare au Moyen Age suçite toujours des interrogations, d’autant qu’une nef rectangulaire la prolongeait à l’ouest dont il en reste le départ des mur ( photo ci-dessus).
Mais sa renommée vient surtout des ses peintures murales de la fin du 12ème siècle, parmi les plus belles de cette époque. Elles représentent surtout des scènes du Nouveau Testament rendant hommage à la vierge et au christ. La Chapelle a été entièrement restauré, ainsi que ses fresques par la commune de Sennevières en 2010.
Si vous souhaitez voir les fresques demandez-nous, nous pouvons prêter les clés aux locataires du gîte !

4- La Chartreuse du Liget
La chartreuse du Liget surgit dans un cadre sauvage qui lui donne un charme singulier. Construite à la fin du XIIe siècle par Henry II Plantagenêt, elle servait de défense lors de la guerre de Cent Ans. Deux bas-reliefs ornent le superbe portail d’entrée, du XVIIIe siècle. La chartreuse du Liget a subi d’énormes dégâts lors de la Révolution française.
Visite libre

5- La Corroirie du Liget
Peu après la Chartreuse du Liget face à un magnifique étant ce dresse une splendide demeure : La Corroirie du Liget. Construction fortifiée, les moines de la chartreuse s’y réfugiaient en cas de danger ou d’attaque. La Corroirie du Liget, fief féodal fortifié et dépendance de la chartreuse du Liget toute proche, est située au cœur de la forêt de Loches, non loin du château de Montrésor. Afin de préserver la tranquillité des pères chartreux, leur domaine de plus de 1500 hectares, était administré depuis la Corroirie par le père procureur et les frères convers. L’église de 1236, de style Plantagenêt (aussi nommé style angevin), montre l’avènement du gothique, la curiosité de cette église est qu’elle est surmontée de deux étages. Son donjon, ses douves et ses fortifications du XVe siècle en font une place imprenable. Au Moyen Âge, la Corroirie est déjà un modèle de développement durable, de par sa justice, son économie, son industrie et son agriculture.
Visite guidée toute l’année sur rendez-vous. Adultes: 3 € – gratuit pour les enfants/Tél.: 06 80 43 38 75

6- L’abbaye de Grandmont-Villier

En 1157, Henri II Plantagenêt décida de fonder le Prieuré de Grandmont-Villiers en lisière de la forêt de Loches. Cette abbaye se cache dans la foret avant le village de Montrésor.
Visite possible de l’Eglise, de l’ancienne cuisine et des extérieurs.
Ouvert tous les jours du Lundi de Pâques au 24 août et du 2 septembre au 31 octobre.
Visites accompagnées de l’église et de l’extérieur des bâtiments à 15h30, 16h30 et 17h30. Contribution bienvenue.

7- Montrésor
Village classé « plus beaux village de France » à 12km du gîte du Vigneron en voiture.
Montrésor s’est posé sur les bords de l’Indrois où se reflètent les vestiges de la double enceinte de cette ancienne forteresse et son château Renaissance. Dans le village, les maisons aux murs de tuffeau blanc ou à colombages côtoient des habitations semi-troglodytiques. Ne manquez pas la balade touristique aménagée sur les rives de l’Indrois
D’après une légende pittoresque, le jeune roi Gontran, fils de Clotaire Ier et petit-fils de Clovis, endormi au bord d’un murmurant ruisseau, sur les genoux de son gentil écuyer, rêve d’un trésor caché dans la grotte… Bientôt l’écuyer voit passer sur le visage de Gontran un petit lézard qui court vers le coteau voisin et en revient tout brillant comme l’or… Informé de cette vision, le roi s’empresse de faire fouiller le coteau qui recèle d’immenses richesses
Renseignements : OT de Montrésor 02 47 92 70 71

8- La Pièta à Nouans les fontaines
Peinte par JEAN FOUQUET vers 1450. Tableau unique en Europe, de dimension exceptionnelle : 2,36 x 1,47 mètre. FOUQUET est un très grand peintre du 15ème siècle qui est allé à Rome peindre le portrait du Pape Eugène IV vers 1460. Ce tableau a été légué à la Dame de NOUANS-LES-FONTAINES, épouse de Guy de la Rochefoucauld.
Renseignements : OT de Montrésor 02 47 92 70 71

<<< Pays de Montrésor – Val d’Indrois >>>